Les coûts associés au recrutement et à l’embauche de nouveau personnel grimpent rapidement. C’est pourquoi il est primordial de bien évaluer ses besoins et de planifier le recrutement avec soin afin d’éviter des erreurs coûteuses.

La meilleure façon d’éviter des frais, est d’avoir un bon taux de rétention chez ses employés, puisque le premier coût à évaluer est celui associé au départ d’un employé. En plus des tracasseries administratives reliées au départ, une entreprise doit souvent assumer des coûts associés aux heures supplémentaires des employés toujours en poste ou d’employés occasionnels. Il faut aussi ajouter les pertes de vente et de productivité pendant la période où le poste est vacant. Une planification judicieuse du recrutement permet habituellement de réduire la durée de cette période de vacance.

Le recrutement a lui aussi un coût important. Il faut notamment y inclure :

  • Le salaire de l’employé responsable du recrutement (affichage du poste, évaluation des CV, conduite des entrevues, à la vérification des références, etc.);
  • Le coût de diffusion de l’offre d’emploi;
  • Les frais exigés par les agences de recrutement, si vous décidez d’y recourir;
  • Les frais de participation à des salons professionnels ou des salons d’emploi;
  • Les coûts associés à l’intégration et à la formation du nouvel employé (coaching et suivi)
  • Les pertes possibles associés à certaines erreurs commises par la recrue pendant sa période d’intégration.

Les coûts associés aux employés incluent notamment :

  • Le salaire, les bonis, les commissions;
  • Les avantages sociaux;
  • Les charges sociales;
  • Le poste de travail et l’équipement (téléphone, ordinateur, matériel spécialisé, etc.);
  • Le soutien administratif et technique dont il a besoin.
Vous avez aimé? Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone