Mes collègues de travail pourront en témoigner, lorsque je raccroche le téléphone il m’arrive parfois de dire à voix haute « Je l’aime elle/lui ». Cette phrase est très significative, car elle veut dire concrètement « j’apprécie sincèrement la collaboration de cette personne, ça clique, c’est simple, j’aimerais que toutes mes collaborations soient aussi faciles qu’avec elle/lui ». Je peux probablement compter sur les doigts de mes mains le nombre de clients/fournisseurs pour qui je peux dire cela.

Aujourd’hui, j’aimerais présenter deux personnes qui collaborent avec nous depuis quelques années sur différents projets de graphisme (je les aime eux) : Natalie-Ann et Christopher de l’Atelier NAC.

Nous avons communiqué avec eux pour leur faire part de notre projet de modification de l’en-tête de notre page Facebook vu l’intégration du « Timeline » récemment. Nous leur avons précisé ce que nous voulions, présenté un exemple de ce que nous aimions, envoyé des photos, etc. Ils nous ont retourné une soumission indiquant qu’ils nous retourneront :

1. Une version telle que demandée (avec vos images clés dans des étiquettes avec fond bleu).

2. Une autre : puisque l’image se situe en haut de la page, je pensais à une version redessinée et agrandie de l’auvent de votre logo avec les lignes bleues, blanches et lignes contours noires.

Pour être honnête, nous n’avons pas saisi la deuxième proposition, nous leur avons même retourné un courriel leur faisant part de notre bémol sur leur suggestion. C’est notre côté rationnel qui leur a retourné ce courriel : lorsque nous avons une idée en tête, nous devenons réticent aux nouvelles propositions. Pourquoi? Parce que nous aimons voir nos idées se concrétiser! Mais ils nous connaissent maintenant, nous sommes toujours ouverts aux propositions et aimons nous faire sortir de notre quotidien.

Je vous présente ce qu’ils nous ont retourné pour le haut de notre page Facebook : nous avons beaucoup aimé ce qu’ils nous ont présenté, évidemment c’est ce que nous avions demandé!

Leur second courriel présentait leur idée de façon textuelle et nous avons ensuite ouvert la pièce jointe :

Cette approche reprend les lignes de l’auvent mais sur une échelle beaucoup plus grande. D’un point de vue branding, cette réappropriation renforcit la marque par la répétition d’un élément graphique central du logo. L’inclusion d’une ombre fait référence à l’idée de l’auvent qui nous protège de la lumière forte (dans ce cas-ci, c’est la bande bleu du haut de la page qui procure l’ombre. Cette utilisation plus épurée de l’espace «cover» permet de garder l’emphase sur la consultation du contenu de votre page Facebook, le but principal de la visite de l’internaute, tout en faisant un rappel à votre image de marque. L’approche graphique est forte, assumée, confiante, reconnaissable, et elle s’inscrit facilement à la mémoire. Elle permet une pause visuelle avant de poursuivre sa visite.

 

Quelle idée croyez-vous que nous avons retenue? Voir la réponse!

Nous aimons beaucoup leur façon de travailler en nous expliquant leur cheminement et le résultat final nous surprend toujours. Outre leur excellent travail de graphisme, c’est toujours un plaisir de collaborer avec eux, car non seulement c’est simple, mais ils sont ouverts, patients et surtout sympathiques.

 

Aimez-vous vos collaborateurs?

La compétence est-ce seulement le résultat final?

Vous avez aimé? Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone