Les pièges de l’évaluation… Le juste milieu

  • CategorieÉvaluation du personnel
  • Gratuite

Dans un monde idéal, l’évaluation des employés serait un processus juste et équitable. Toutefois, puisqu’elle est réalisée par des êtres humains sensibles et avec un bagage d’expérience unique, un certain biais peut s’y introduire. Les évaluateurs devraient prendre conscience de six pièges qui les guettent au moment d’évaluer un employé, afin de tenter des les éviter : la comparaison, l’impression, le halo, le juste milieu, les extrêmes et le miroir.

Voici LE JUSTE MILIEU :

Ni chaud ni froid, vos employés sont tous… satisfaisants! Ce piège attrape habituellement deux types d’évaluateurs.

  1. Le superviseur qui n’a pas fait ses devoirs. Quand on manque d’information, quand on connaît peu, ou pas du tout, les performances de nos employés et qu’on veut être le plus juste possible malgré tout : on donne la note de passage à tout le monde!
  2. L’évaluateur qui ne se sent pas à l’aise dans son rôle ou dans le processus d’évaluation. Mal préparé pour défendre une position ferme, il préfère s’en tenir la moyenne et faire le moins de vague possible.

EXEMPLE

Vous n’êtes pas à l’aise du tout avec le rôle d’évaluateur. Pour ne pas faire payer l’employé vous lui accorder la note moyenne. Pas de justice pour personne mais au moins de l’injustice pour tous!

COMPORTEMENT À ADOPTER

Pour vous forcer à prendre position, enlevez la notation médiane de votre système de notation (utilisez une échelle de 1 à 4, plutôt que de 1 à 5).

Vous avez aimé? Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Nous avons des publications payantes très intéressantes

voir les publications payantes

Ne plus demander