L’an dernier, j’écrivais un article sur le positionnement de certaines haltes routières entre Montréal et Québec intitulé Le positionnement Montréal Québec  qui décrivait comment une forte localisation d’entreprise peut facilement devenir éphémère. Plusieurs clients m’ont fait part de leur satisfaction à la suite de cet article et m’ont même dit s’être arrêté ensuite à la halte 145 de St-Liboire/St-Siméon.

Mais voici que vendredi dernier, un an plus tard, je me suis arrêté à la halte de Ste-Hélène-de-Bagot pour la première fois depuis longtemps. Pourquoi? Parce qu’il est clair que je ne suis pas le seul à avoir remarqué les bienfaits de la halte routière de St-Liboire et maintenant elle est victime de son succès… l’offre ne répond plus à la demande!

C’est ce qui arrive avec n’importe quelle entreprise qui se positionne très bien et attire une clientèle de plus en plus nombreuse… tôt ou tard la demande devient tellement forte qu’on ne suffit plus à maintenir la qualité de service qui faisait autrefois son succès. De grandes entreprises comme les petites ne voient parfois pas venir ces augmentations d’achalandage et ne réagissent pas suffisamment rapidement pour apporter des correctifs à leurs opérations.

La halte routière de St-Liboire/St-Siméon fait face à un dilemme : soit elle maintient le statu quo de son tarif avantageux et perdra inévitablement des clients (comme moi vendredi dernier) parce que le temps d’attente pour faire le plein est exorbitant (plus de 20 minutes parfois), soit elle haussera le prix de l’essence pour rationaliser sa clientèle, soit elle devra développer de nouveaux postes d’essence pour répondre à cette demande de plus en plus forte.

Une chose est sûre, pendant ce temps la halte de Ste-Hélène-de-Bagot récupère le trop plein d’achalandage… ce qui ne règle pas son problème initial décrit dans mon article il y a un an. C’est un sursis intéressant car il n’est pas trop tard pour réagir… j’ai hâte de voir la suite!  🙂

D’ici là… bon été et faites le plein à la sortie 152 ou 145 si vous vous dirigez vers Québec…

Réflexions

Face à une croissance rapide, que proposeriez-vous  à des gestionnaires d’une entreprise…

a)      investir pour répondre rapidement à la demande et assurer une croissance soutenue?

b)      hausser ses tarifs pour ralentir un peu la croissance tout en maintenant ses profits?

c)       maintenir le statu quo et en profiter pour réviser ses façons de faire?

d)      réduire ses investissements marketing pour ne pas attirer inutilement une clientèle qui risque d’être insatisfaite?

e)      récompenser la clientèle fidèle en baissant encore davantage ses prix pour compenser le manque de rapidité du service?

f)       aucune de ces réponses!

Vous avez aimé? Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone